Web écologie : surfer tout en protégeant l’environnement

La problématique environnementale concerne aussi le web. Des études menées par Greenpeace et des constats établis par l’ADEME ont permis de mettre en évidence l’impact de l’utilisation croissante d’Internet sur la consommation énergétique et ainsi, sur l’émission de CO² dans l’atmosphère.  Adopter des petites habitudes écologiques lorsque l’on surfe sur le web contribue à la préservation de l’environnement. Par ailleurs, de nombreuses plateformes en ligne innovantes basées sur le web écologie ont vu le jour ces dernières années.

Les pratiques écologiques sur le web

Dans un guide publié en décembre 2017, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) met en évidence les impacts de la pratique croissante d’Internet sur l’environnement. En parallèle avec la publication de ces informations, L’ADEME a dispensé des conseils concernant les habitudes à adopter au quotidien sur le web afin de réduire les effets du web sur l’environnement.

Limiter le nombre de mails envoyés et des pièces jointes, utiliser des mots-clés précis et pertinents pour accélérer les requêtes en ligne, optimiser la sauvegarde des fichiers en évitant les doublons et en supprimant les données inutiles font notamment partie des pratiques écologiques à appliquer. Ces quelques gestes permettent de réduire considérablement la consommation d’énergie et ainsi, de baisser les émissions de CO².

Les plateformes en lignes écologiques

Différentes organisations ont conçu des outils numériques écologiques pour réagir davantage afin de limiter au mieux les effets du web sur l’environnement. Ainsi, les internautes peuvent désormais participer activement à la protection de l’environnement en utilisant, par exemple, les nouveaux moteurs de recherche écolo comme Lilo, Ecosearch, Ecosia et Ecogine et en s’inscrivant à des boîtes emails vert, à l’instar de Ecomail et Newmanity.

En plus d’avoir conçu un système de fonctionnement écologique pour leur plateforme, la plupart des fondateurs de ces outils numériques écologiques contribuent davantage à la préservation de l’environnement en versant une grande part de leurs bénéfices pour financer des actions environnementales, dont le reboisement, la protection des animaux sauvages.

Résumé
Web écologie : surfer tout en protégeant l’environnement
Intitulé
Web écologie : surfer tout en protégeant l’environnement
Description
La problématique environnementale concerne aussi le web. Des études menées par Greenpeace et des constats établis par l’ADEME ont permis de mettre en évidence l’impact de l’utilisation croissante d’Internet sur la consommation énergétique et ainsi, sur l’émission de CO² dans l’atmosphère. Adopter des petites habitudes écologiques lorsque l’on surfe sur le web contribue à la préservation de l’environnement. Par ailleurs, de nombreuses plateformes en ligne innovantes basées sur le web écologie ont vu le jour ces dernières années.
Auteur
Editeur
Studio.Web 75
Logo

Ajoutez un commentaireVotre adresse email ne sera pas publiée